top of page

SARABARAMUSIC BLOG 

Astuces Pour Realiser Un Mixage Profesionnel?

Dernière mise à jour : 27 oct. 2022

La préparation, l’organisation du mixage audio


Nous allons vous livrer 11 étapes qui vous aiderons pour vos prochain mix studio:



1. il est super important de savoir qu'avant d'entamer une session il faut mixer à un volume raisonnable. Tu fatigueras moins ton oreille, et mixer à fort volume nous donne l’impression que le son est bon, il déforme notre perception. Tu risquerais d’être déçu quand tu baisseras le volume. Il n’est pas interdit de pousser le son de temps en temps pour vérifier si le mixage n’est pas trop agressif. Mais je te conseille de ne pas trop abuser sur le bouton du volume.


Une des premières étapes en mixage audio consiste à bien organiser son travail pour s’y retrouver. Avec l’ère du numérique on se retrouve vite avec un grand nombre de pistes et si l’on ne s’organise pas un minimum on court à la catastrophe et à la perte de temps.

La première chose que je fais c’est que je demande le tempo du morceau si ce n’est pas moi qui ai fait la prise de son. Si bien sûr le morceau a été enregistré au métronome sinon ça ne nous servira à rien. Si personne ne le connait je la recherche manuellement et une fois trouvé je recale le morceau sur la grille. Cela me permettra par la suite d’éditer beaucoup plus facilement, de faire des copier-coller sur la grille… De gérer un délai au tempo du morceau…

Ensuite je renomme ch

aque piste, grosse caisse, caisse claire, basse, guitare, claviers, chœurs, voix… Je les regroupe par types, percussions, basses, guitares, voix. J’aime bien mettre une couleur par groupe ça me permet de me repérer beaucoup plus facilement. Et j’organise ma hiérarchie de haut en bas dans le logiciel, Cubase Pro pour moi toujours dans le même ordre, batterie, percussions, basse, guitare, claviers, chœurs, voix…

À ce moment on peut aussi mettre des repères visuels ou marqueurs, à certaines parties du morceau. Par exemple, intro, couplet, refrain, couplet, pont, refrain, outro. Cela nous permet de nous repérer temporellement dans le morceau et de naviguer très vite d’une partie à une autre.


il est super important de savoir qu'avant d'entamer une session il faut mixer à un volume raisonnable. Tu fatigueras moins ton oreille, et mixer à fort volume nous donne l’impression que le son est bon, il déforme notre perception. Tu risquerais d’être déçu quand tu baisseras le volume. Il n’est pas interdit de pousser le son de temps en temps pour vérifier si le mixage n’est pas trop agressif. Mais je te conseille de ne pas trop abuser sur le bouton du volume.


Une des premières étapes en mixage audio consiste à bien organiser son travail pour s’y retrouver. Avec l’ère du numérique on se retrouve vite avec un grand nombre de pistes et si l’on ne s’organise pas un minimum on court à la catastrophe et à la perte de temps.

La première chose que je fais c’est que je demande le tempo du morceau si ce n’est pas moi qui ai fait la prise de son. Si bien sûr le morceau a été enregistré au métronome sinon ça ne nous servira à rien. Si personne ne le connait je la recherche manuellement et une fois trouvé je recale le morceau sur la grille. Cela me permettra par la suite d’éditer beaucoup plus facilement, de faire des copier-coller sur la grille… De gérer un délai au tempo du morceau…



Ensuite je renomme chaque piste, grosse caisse, caisse claire, basse, guitare, claviers, chœurs, voix… Je les regroupe par types, percussions, basses, guitares, voix. J’aime bien mettre une couleur par groupe ça me permet de me repérer beaucoup plus facilement. Et j’organise ma hiérarchie de haut en bas dans le logiciel, Cubase Pro pour moi toujours dans le même ordre, batterie, percussions, basse, guitare, claviers, chœurs, voix…

À ce moment on peut aussi mettre des repères visuels ou marqueurs, à certaines parties du morceau. Par exemple, intro, couplet, refrain, couplet, pont, refrain, outro. Cela nous permet de nous repérer temporellement dans le morceau et de naviguer très vite d’une partie à une autre.




2.Une mise à plat

La mise à plat consiste à faire un rapide mixage audio en ne réglant que la balance gauche droite et les faders de volume de chaque piste.

La balance gauche droite

J’aime commencer par la balance gauche droite pour créer tout de suite un espace stéréo. Ça sera beaucoup plus agréable à écouter qu’en mono. Il ne faut pas hésiter à ouvrir la stéréo, à mettre une guitare à gauche, un clavier à droite par exemple. Éviter que les instruments qui jouent sur le même espace fréquentiel se situent aussi au même endroit dans l’espace sonore.

On garde généralement au centre les basses fréquences, grosse caisse et basse, qui sont omnidirectionnels et qui vont te faire l’assise du morceau, ainsi que la voix lead.

Pour la batterie, on essaie de la spatialiser de façon naturelle. On balance les deux overhead gauche et droit complètement aux extrêmes et l’on essaie de faire correspondre chaque micro de proximité, caisse claire, charley, tom à son espace sonore entendu dans les overhead.

Mais n’oubliez pas je parle de généralités il ne faut pas que ce soit un frein à la création et à l’expérimentation. Les Beatles avaient par exemple balancer la batterie complètement d’un côté.

Les volumes

Ensuite il s’agit de faire une rapide balance des volumes en gardant une réserve de dynamique confortable pour le mixage. Il faut faire attention qu’aucune piste ne sature et que l’addition de chaque piste jouée en même temps ne fasse pas saturer la sortie master. Mieux vaut moins que trop. La saturation des pistes sera à vérifier tout au long du mixage.

PS : pour se prévaloir des problèmes de saturation il est plus confortable d’enregistrer en 24 bit, permettant une meilleure réserve de dynamique.



3. L’écoute analytique

Selon moi c’est ici que beaucoup se joue et plus on a l’habitude d’écouter et de mixer et plus on va trouver vite une direction convenable. Qu’est-ce que l’on va mettre en avant, ou qu’est-ce que l’on va laisser derrière ? Comment allons-nous remplir l’espace stéréo ? Toutes ces questions sont à se poser. Avec l’habitude on va tout de suite entendre des couleurs sonores. Nous allons déjà choisir l’utilisation de tel ou tel compresseur pour donner la pâte sonore désirée. Un classique 1176 sur la caisse claire ou autres, un LA 2A sur la voix. Quel type réverb sur la voix, quelle égalisation…

L’écoute est certainement le point le plus important du mixage audio, et oui on travaille avec les oreilles, et l’oreille ça s’éduque. Donc la première chose à faire est d’écouter les prises de son brut, pour essayer de déterminer ce qui est bon ou moins bon, les problèmes que l’on risque de rencontrer au mixage. On essaie ici de trouver une direction de mixage. Il peut être une bonne idée de le comparer à un ou deux morceaux de références dans le même style qui sont très bien produit. Définir s’il y a du superflu pour libérer l’espace ou au contraire réfléchir à comment combler l’espace, s’il y a un vide auditif.



4. L’édition audio

Peut-être est-ce la partie la moins plaisante du mixage audio mais néanmoins primordiale. L’édition consiste à mettre le morceau au propre. Nous allons supprimer tous les passages non joués contenant que des bruits de fond indésirables, soit avec un gate ou expandeur, soit manuellement en prenant soin de faire un fondu d’entrée et de sortie a chaque fois pour ne pas générer de cliquer audio. Par exemple, sur une batterie il ne sert souvent à rien de laisser les micros Tom ouverts tout le long pour un ou deux breaks de batterie.

Nous pourrons aussi recaler certains passages quelques notes basse batterie par exemple pour avoir une base solide et plus percutante. Faire attention aux départs, aux arrêts que tout le monde joue bien ensemble.

Nous pourrons aussi faire des copier-coller de refrains par exemple. Pour ce faire nous avons ici tout intérêt à ce que le morceau soit calé sur la grille du tempo. Ça facilite grandement ce genre de manœuvre !

Nous pourrons éventuellement corriger quelques petits défauts de justesse à la voix avec une autotune.

Voilà une fois la base bien propre ça sera déjà beaucoup plus confortable à écouter pour bien travailler !



Techniques de mixage audio

Console API – Mixage audio

Nous allons maintenant entrer dans le vif du sujet, je vais énumérer ce que nous pouvons faire au mixage audio à proprement parlé. Il n’y a pas vraiment d’ordre temporel. Beaucoup de techniciens du son aiment commencer par la batterie pour avoir une base rythmique solide, je commence également souvent par là.

Voici les outils et effets dont nous disposons pour mixer un titre.

5. L’égalisation en mixage

Egaliseur spectral Cubase 10.5 : Mixage audio

En mixage audio l’égalisation c’est le fait d’amplifier ou d’atténuer certaines fréquences. Il y a plusieurs raisons d’utiliser un égaliseur ou equalizer :

À but correctif s’il y a eu un problème à la prise de son par exemple. Généralement pour supprimer certaines fréquences qui peuvent-être agressives à l’oreille. Par exemple un Charley agressif, nous utiliserons un égaliseur paramétrique en soustractif (c’est-à-dire en atténuant des db) avec une bande d’atténuation étroite précise.

Dans le but de faire ressortir un instrument du mix. Par exemple, sur un kick il est parfois bon d’amplifier un peu entre 3 kHz et 5 kHz pour faire ressortir le côté percussif de la grosse caisse. Attention de ne pas avoir la main lourde sur les Sub-basse en se disant je vais ajouter du bas pour gonfler la grosse caisse. Surtout en home studio ou l’écoute n’est souvent pas adapté aux basses fréquences !

Quand on fait de l'égalisation, attention à ne pas écouter la piste toujours en solo, il est bon de vérifier les instruments ensemble qui jouent sur les mêmes plages de fréquences, basse et grosse caisse par exemple, guitare et claviers… L’égalisation peut paraître bien sur l’instrument seul mais pas forcément dans le mix.

Tout l’espace fréquentiel devrait être représenté. C’est-à-dire que dans le mix il faut qu’il y ait des choses qui se passent sur toute la bande de fréquence audible à l’oreille humaine (de 20Hz à 20kHz) si il y a un gros troue quelque part ce n’est pas normal ! Attention dans les médiums autour de 1000Hz il y a beaucoup de choses ici, la voix, les guitares, les claviers… Attention que chacun ait sa place, il faudra aussi jouer sur les volumes pour mettre des instruments plus en avant ou plus en retrait.

Attention à ce qu’il y ait de l’air aussi dans le morceau, il fait du bien d’entendre des choses à droite à gauche, dans l’espace sur les fréquences hautes à partir de 12000 Hz, ça ouvre le morceau. Sur les batteries les cymbales et hi-hat apportent ça. Si il n’y a pas de batterie il est bien d’avoir de petits éléments percussifs ou synthés qui viennent remplir cet espace. Le manque d’air peut être aussi un défaut de composition du morceau.

D’une façon générale n’abusez pas sur les potards des égaliseurs, de trop grandes amplifications et atténuations ne paraîtront pas naturel à l’oreille. À moins de vouloir créer un effet !

Certains ingés son utilisent l’égaliseur de façon très chirurgical en essayant de laisser un espace fréquentiel par instruments pour entendre tout distinctement. Mais personnellement je n’aime pas trop cette technique qui ne sonne pas naturelle à mes oreilles. J’aime bien que les fréquences se mélangent quand même un peu dans les médiums que l’on entende les timbres naturels des instruments. Et je pense encore une fois que le bon équilibre se fait à la composition, et que l'égaliseur doit apporter des corrections mineurs.

L’EQ peut amener de la couleur aussi. J’aime bien cette égalisation qui consiste à utiliser le son des machines ou émulation de machine en plug-in, dans le but d’amener du caractère. Pour les mêmes réglages certains équaliseurs ne sonneront pas du tout comme un autre.

L’égaliseur est généralement utilisé en insert sur les tranches de console.



Le filtre passe haut ou coupe bas

Filtre passe haut Cubase Pro

En mixage audio le filtrage est une égalisation soustractive, des basses ou hautes fréquences. On définit une fréquence à laquelle on va couper, par exemple tout ce qui se situe en dessous de 200Hz pour ne garder que ce qui est au-dessus. Dans ce cas ça sera un filtre passe haut ou coupe bas.

Le coupe-bas est très utile pour garder de la headroom au mixage. On enlève toutes les informations inutiles, les basses fréquences parasites sur chaque piste pour gagner en clarté et en l’énergie.

En effet les basses fréquences sont très énergivores elles peuvent bouffer toute dynamique s' il y en a trop. Il vaut mieux les réserver aux basses et aux grosses caisses.

Par exemple pour les voix ou les guitares toutes les informations en dessous de 100Hz vont être inutiles et vont prendre de la place dans le mixage. On peut déjà filtrer à ces valeurs et ajuster ensuite à l’oreille. Nous pourrons appliquer cette méthode à tous les instruments n’ayant pas pour vocation de jouer dans les basses fréquences. Ainsi sur la totalité des pistes nous gagnerons vraiment en clarté et nous laisserons de la place pour instruments dédiés à ces fréquences.



Régler l’égaliseur audio

La fréquence: C’est ici que l’on choisit la fréquence à amplifier ou diminuer entre 20Hz et 20kHz

Le gain : Ici on va choisir de combien de dB on amplifie ou on diminue le signal.

Le Q : Le Q sera le choix de la largeur de la bande autour de la fréquence choisie, d’étroite à large, sur le matériel analogique ou émulation plug-in le Q est souvent fixe.

Les filtres : LF pour Low Filter en anglais ou passe haut en français ou HF pour High Filter en anglais ou passe bas en français.

Quelques Plug-ins vst d’égalisation de référence

Sonnox Oxford EQ Native : Émulation de la console légendaire Sony OXF-R3.

Waves PuigTec EQs : Émulation du Pultec EQP-1A et du Pultec MEQ-5. Excellent sur les voix et instruments medium.

Waves SSL E-Channel : Émulation de la légendaire console SSL 4000 Type E. Son clean et transparent et moderne.

Waves SSL G-Channel : Émulation de la légendaire console SSL 4000 Type G. Son clean et transparent et moderne.

Waves Scheps 73 : Émulation du préampli / égaliseur Neve 1073. Son typé vintage.

Waves API 550 : Émulation du célèbre API 550A et 550B.

4 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating

Contactez-nous

Piustresse, Germany

00491756952271

  • Facebook
  • Instagram

Merci pour votre envoi !